Psychothérapie enfant à Carpentras

Quand et Pourquoi Consulter?

Il serait certainement ennuyeux et sans grand intérêt de dresser une liste de tous les motifs de consultation.

Cependant il semble nécessaire pour se situer d’en relater, en fonction des différentes tranches d’âges, les plus fréquents:

– La Petite Enfance

Cela concerne essentiellement les retards de développement (acquisition de la marche, du langage…), les troubles du sommeil (terreurs nocturnes), l’intolérance à la frustration…

Avec l’entrée en crèche ou à l’école maternelle apparaissent des retards d’apprentissage comme la propreté, des difficultés liées à la séparation d’avec les parents, de concentration à l’école et de socialisation (ils mordent ou tapent les autres enfants par exemple).

– L’Enfance

Avec l’entrée au CP se révèlent notamment les problèmes d’ordre scolaire (troubles de l’attention et de la concentration, fatigue, dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, précocité, hyperactivité…).

L’enfant peut aussi manifester de l’agitation, des difficultés à respecter les règles.

Des troubles obsessionnels compulsifs, du sommeil, des phobies peuvent surgir également.

Avec l’entrée en 6ème, on rencontre fréquemment des problèmes d’immaturité, d’adaptation, de harcèlement…

-L’Adolescence

C’est comme un lieu situé sur un océan à perte de vue constamment traversé par les tempêtes que sont les bouleversements en partie dues aux métamorphoses physiques, psychiques et identitaires!

Des troubles spécifiques peuvent se développer comme les conduites à risque, idées suicidaires, ruptures familiales, violences, scarifications, anorexie, boulimie, alcoolisme, toxicomanie mais aussi des problèmes liés à l’orientation, à la sexualité et à la célèbre opposition aux parents.

Disons pour faire simple et pour résumer, dès lors qu’apparaissent par exemple des symptômes, comme de l’énurésie, des troubles du sommeil, alimentaires, corporels, émotionnels ou comportementaux, qu’une difficulté scolaire, relationnelle, un mal-être au sein de l’école, de la fratrie, famille est ressenti par l’enfant et/ou ses parents ou par d’autres personnes étrangères au cercle familial et en lien avec l’enfant, comme le personnel encadrant, éducatif, médical, etc, nous pouvons considérer cela comme des raisons valables de solliciter l’aide d’un thérapeute.

Dans de nombreux cas, ce sont d’abord les symptômes qui inquiètent et alertent les adultes car douloureux pour l’enfant et incompréhensibles pour eux, ils restent une énigme qui demande à être déchiffrée et prise en compte.

Vous l’aurez compris, le symptôme est bien souvent un moyen d’exprimer une difficulté.

La psychothérapie consiste par l’écoute, la parole, le jeu, à aider l’enfant à dénouer ce que l’on nomme des « nœuds inconscients » qui posent problème et à résoudre ses conflits psychiques qui lui permettront de se séparer de son symptôme.

Elle est le cadre privilégié pour que ce travail soit rendu possible.

Une des difficultés rencontrées par le thérapeute est qu’il est rarement le cas que l’enfant soit le sujet de la demande de consultation, ce qui est une des conditions préalables au succès thérapeutique. Il est fréquemment réticent et peut aussi se sentir effrayé.
Aussi, il est donc important de créer un climat de confiance, de sécurité avec l’enfant, en prenant pour ma part soin d’intégrer, à certains moments, les parents dans un processus d’alliance thérapeutique.

Vous souhaitez me contacter ?